Nutriments pour plantes de Cannabis

J’AI BESOIN DE NUTRIMENTS POUR CULTIVER DU CANNABIS ?

À moins que vous ne soyez un cultivateur expérimenté, désireux de gérer une plantation avec des méthodes exclusivement biologiques (voir le point précédent), la réponse est : oui, (probablement) vous aurez besoin de nourrir vos plantes de cannabis avec des nutriments. Mais essayez de procéder avec prudence, sinon vous risquez de faire des erreurs fatales.

Des quantités abondantes de nutriments ne se traduisent pas nécessairement par des quantités abondantes de bourgeons. L’une des erreurs les plus courantes est précisément l’excès de nutriments. Les jeunes semis et les jeunes spécimens n’ont pas du tout besoin de nutriments. Si vous cultivez des souches autofloraison, elles ont besoin de moins de nutriments que les variétés photopériodiques.

Si vous achetez du terreau préemballé, il est probable qu’il contienne déjà de l’engrais. Ces nutriments seront suffisants pendant environ 3-4 semaines, ce qui correspond à la durée moyenne de la phase végétative. En d’autres termes, si le sol est de bonne qualité, vous n’aurez probablement pas besoin de le nourrir avant le début de la floraison.
Actualités connexes

Engrais pour le cannabis biologique contre les synthétiques

Les plantes de cannabis ont besoin de différents nutriments selon la phase de croissance dans laquelle elles se trouvent. Voici les proportions recommandées de NPK (azote, phosphore, potassium) pour la phase végétative et la floraison :

– NPK Phase végétative : pendant la phase végétative, le cannabis a besoin de proportions élevées/faibles/moyennes de NPK (par exemple 3/1/2) et de quantités abondantes d’azote.

– Floraison NPK : Comme les spécimens ont interrompu leur développement végétatif et se concentrent sur la production de bourgeons, ils auront besoin de proportions NPK faibles:élevées:moyennes (par exemple 1:3:2), avec de faibles doses d’azote et des quantités plus élevées de phosphore et de potassium. Pour favoriser le développement des bourgeons dans les dernières semaines de la floraison, nous recommandons de modifier le rapport NPK à 0:3:3.

En plus de ces molécules essentielles, le cannabis a également besoin de micronutriments tels que le calcium, le fer, le zinc, etc. Les solutions nutritives pour le cannabis contiennent généralement des macro et micro-nutriments.

– Conseil professionnel : l’administration de nutriments aux plantes n’est qu’une petite partie de l’ensemble du processus. Il est également important de vérifier que l’eau ou la solution nutritive a la bonne valeur de pH. Si le pH est erroné, les spécimens ne pourront pas assimiler l’élément nutritif, même s’il est présent dans le sol. Le niveau de pH optimal pour le cannabis cultivé dans le sol est de 6,0-7,0. Vous pouvez ajuster le pH de l’eau en ajoutant des produits qui abaissent ou augmentent le pH.

Si vous êtes suffisamment expérimenté, vous pouvez simplifier les choses en cultivant de manière biologique. En utilisant des engrais organiques, les microorganismes du sol pourront nourrir les plantes de manière optimale. Les fluctuations du pH peuvent également être gérées plus facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Contact